CANE-EXECUTIVE

Communiquée de presse 

Croissance des économies africaines : Le savoir, seule clé de la compétitivité, selon Amath SOUMARE

Pour que leurs économies soient performantes à l’échelle mondiale, les pays africains doivent davantage investir dans la connaissance. C’est l’invite faite par le président de SOPEL

 

INTERNATIONAL, Amath SOUMARE qui animait,  au CESAG, un panel sur la compétitivité des économies africaines.

Les Etats africains doivent davantage investir dans le savoir afin d’être compétitifs à l’échelle internationale.

C’est la conviction d’Amath SOUMARE, le président de SOPEL INTERNATIONAL qui animait au CESAG, un panel dans le cadre du lancement du programme 2013 du Centre africain de la nouvelle économie (CANE-EXECUTIVE). 

«Si le Japon et l’Allemagne, qui étaient presque détruits en 1945, à la fin de la seconde guerre mondiale, font aujourd’hui partie des premières puissances économiques du monde, c’est parce qu’ils ont beaucoup investi dans la connaissance et l’information stratégique», a-t-il expliqué.  
D’ailleurs, grâce à cette orientation politique, ces deux pays disposent le plus de brevets respectivement en Asie et en Europe, note-t-il.

 Fort de ce constat, M. SOUMARE a appelé nos pays à opérer « des ruptures à tous les niveaux ».

«Aujourd’hui, nous avons, par exemple, besoin d’une agriculture intelligente, scientifique, basée sur le savoir et pas seulement sur les matières premières. C’est ce type d’agriculture qui va générer les emplois que nous attendons, plutôt celui que nous avons pratiquée jusqu’à maintenant», a-t-il indiqué. Concernant le secteur de l’éducation, le président de SOPEL INTERNATIONAL a également plaidé pour une nouvelle vision.  « Si des milliers de diplômés des universités sénégalaises sont sans emploi, c’est parce que leurs curricula ne sont plus adaptés», a-t-il affirmé avec conviction.

A son avis, les Etats africains doivent, dans le cadre de la formation et dans une vision prospective, prendre en compte les besoins du marché. 
Ses écoliers, à l’en croire, disposent désormais d’ardoises électroniques. Dans la même lancée, il a fait savoir que les ruptures ne doivent pas épargner le secteur social. 

« Pour être en phase avec la nouvelle société de connaissance, il faut impérativement un changement de comportements et des mentalités.  De même qu’il faudra  mettre fin à l’incivisme et à l’indiscipline ». 

Présent à la rencontre, le Secrétaire permanent de la Stratégie De Croissance Accélérée (SCA), Ibrahima Wade a, pour sa part, beaucoup insisté sur la nécessité d’avoir des ressources humaines de qualité. «Elles (les ressources humaines) constituent le principal levier de croissance pour une économie», a-t-il martelé, remerciant CANE-EXECUTIVE pour son initiative.

Diégane SARR (Journal le Soleil) 

Nos formations:

MBA-EXECUTIVE

Ces Masters of Business Administration-Executive se déroulent sur une durée totale de dix et huit (18) mois incluant période de cours...............

MASTER PROFESSIONNEL

Ces Masters Professionnels se déroulent sur une durée totale de quinze (15) mois incluant période
de cours et de rédaction de thèse professionnelle.

CERTIFICATS PROFESSIONNELS

Ces Certificats Professionnels de Spécialité se déroulent sur une durée de quatre à six (4 à 6) mois incluant période de cours et de rédaction de thèse professionnelle...

CREATION, REPRISE ET GESTION D’ENTREPRISE

Aspects marketing, financiers et juridiques, L'Analyse Financière au service des Dirigeants, Le Business Plan / le Plan de Trésorerie, Le risque clients : aspects commerciaux, financiers et juridiques, L'Evaluation et la Reprise d'entreprise, Critères d’Octroi de Crédits par les Banquiers, .......